Search - Minitek Discussions
Search - EasyDiscuss
Search - Ignite Gallery
Search - Categories
Search - Contacts
Search - Content
Search - News Feeds
Search - Web Links
Search - Tags
Search - Easy Blog
Boutique africaine à Malte. Photo Lafactory

 

Non, l’Afrique n'est pas un pays. C'est un continent composé d'environ 54 pays - certains plus ou moins, d'autres profondément - différents les uns des autres. Plus ou moins à cause de la division coloniale arbitraire de ses frontières qui coupa des villages en deux, divisant brutalement des familles. Au fil du temps, certains de ces villages sont devenus étrangers les uns des autres, bien que parlant toujours la même langue.

 

C'est le cas du Cameroun et du Gabon. A Ambam, une ville située dans l’Extrême Sud du Cameroun, la langue parlée est le Fang. La même langue est parlée de l'autre côté de la frontière, à Bitam, une ville située au Gabon.

Cependant, le côté gabonais a la réputation d’être extrêmement hostile à ses «cousins » camerounais, car ses derniers traversent la frontière en masse tous les jours, soit pour affaires, mais surtout avec l'intention de s'installer dans le pays qui a la réputation d'être le plus riche de la zone CEMAC. (Zone économique de la sous-région composée de 6 pays).

Les différents groupes formés par les Africains de la diaspora reflètent la réalité des différences culturelles qui existent dans le continent. Leur but est de créer une atmosphère familiale distincte, capable de satisfaire ce besoin d’appartenance commun à tous les hommes.

emm

                                                                         Restaurant Africain à Malte. Photo La factory

A Malte, la communauté Soudanaise est une ONG officiellement reconnue par les autorités. Elle propose à ses membres un cadre physique pour des réunions familiales et fraternelles.

A côté, il existe aussi une communauté nigériane, une communauté érythréenne, une communauté ghanéenne...Toutes avec les même objectifs, à savoir, donner vie à un espace de rencontres ponctuelles, où il est possible d’échanger sur les multiples défis sociaux, économiques et politiques de la vie d'immigrés.
Ces rencontres communautaires, appelés njangi ici ou mkutano là, se déroulent chacune selon leurs rites particuliers, avec leur langue particulière, avec leur cuisine, danse et musique particulières.

Existe-t-il quelque chose de commun aux Africains qui pourrait faire de leur continent un pays ? Peut être, si l'on considère que le couscous, ou foufou à Lomé et vouvou à Yaoundé, est un plat consommé par presque toute sa population.

Cet héritage commun est-il suffisant pour redessiner la géographie du monde?

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

Nos journalistes

Newsletter

Au sujet de La Factory

La Factory est l'un des plus anciens webzines de la planète avec nombre de refondations au fil des années. La partie "journal' est réalisée par des ami-associés-journalistes qui se partageront les bénéfices. Vous êtes les bienvenus pour nous rejoindre, quelle que soit votre spécialité. Notre second projet ? changer le monde. La plateforme de blog, dépourvue de publicité et strictement à but non lucratif doit regrouper des milliers de bloggeurs exclusivement de gauche progressiste, du monde entier et dans toutes les langues.