Search - Minitek Discussions
Search - EasyDiscuss
Search - Ignite Gallery
Search - Categories
Search - Contacts
Search - Content
Search - News Feeds
Search - Web Links
Search - Tags
Search - Easy Blog

L'heure de fête à Bariloche

L'heure de fête à Bariloche

Après des heures de randonnée en Patagonie, direction San Carlos de Bariloche. Capitale de la fête de la région Río Negro où même au beau milieu de la nuit il est aisé d'y trouver une auberge de jeunesse à très bon prix. Cette ville d’un peu plus de 100 000 habitants ne compte pas moins de cinq boîtes de nuit pour tous les goûts. Après l'happy hour au Manush direction l’Antarés. Une fois la panse gracieusement remplie de bière artisanale on se laisse emporter par le flux d’étudiants au bar la Ruta40 pour danser jusqu’au petit matin au rythme des basses électro. Au rez-de-chaussée c'est plutôt ambiance rock et une fois au sous sol c’est un autre monde qui s'offre à nous. C'est à en perdre son espagnol. Rentré à l'auberge, le personnel répond absent. À croire que la fête et le Fernet, alcool traditionnel argentin, traversent toutes les portes et endorment les cerveaux.

Histoire de décuver un peu rien de tel qu'un après-midi à flâner sur la plage rocailleuse du lac Nahuel Huapi, en mangeant toutes sortes de délicieux chocolats artisanaux. La ville en elle-même  ne présente rien de particulier. Les boutiques pullulent de part et d'autre des trottoirs, les prix sont assez élevés et les rues sont encombrées de groupes d’étudiants. Cependant, les activités comme visite de musée sont nombreuses et au Cerro Otto il y a un point de vue sur la ville, accessible en téléphérique. Un peu plus ancré dans la montagne, les cascades de Los duendes déferlent leurs eaux. Les duendes sont des créatures des forêts, ressemblant à des lutins, des elfes.

Après un trop plein de pollution citadine direction le Cerro Tronador. À un peu moins de deux heures de route une randonnée en pleine forêt montagneuse est la bienvenue. Six heures de traversé de rivière sur des ponts en bois naturels, dénivelés et d'admirables cascades avant d'arriver au refuge Paso de las nubes, grans chalet en bois très accueillant avec de grandes baies vitrées de toutes part permettant d'admirer les immenses montagnes qui l'entourent. Il ne faudra guère moins de temps avant de rejoindre la voiture au pied de la montagne.
L'alcool ayant eu raison de nous la veille – histoire de se réchauffer car la nuit à 1400mètres d’altitude il fait froid – nous arrivons tard à l'auberge et nous voilà déjà repartis pour une nuit endiablée.

Pour les moins courageux, prendre un bus en direction du vieil hôtel Llao Llao, au cerro Otto et marcher trente minutes. Attention car cela parait peu mais la pente est rude ! De l’hôtel une vue majestueuse sur les  Cerros Lopez, Vella vista, Catedral. Il est fortement recommandé d'y rester admirer le couché de soleil.
L'hiver Bariloche se transforme en station de ski. Après une bonne journée enneigée rien de tel qu'un chocolat chaud maison au Manushka.

Bariloche la jeune, la fêtarde, la sportive, la belle.

Discussion autour du feu
Les rationelistes

Sur le même sujet:

 

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

Nos journalistes

Newsletter

Au sujet de La Factory

La Factory est l'un des plus anciens webzines de la planète avec nombre de refondations au fil des années. La partie "journal' est réalisée par des ami-associés-journalistes qui se partageront les bénéfices. Vous êtes les bienvenus pour nous rejoindre, quelle que soit votre spécialité. Notre second projet ? changer le monde. La plateforme de blog, dépourvue de publicité et strictement à but non lucratif doit regrouper des milliers de bloggeurs exclusivement de gauche progressiste, du monde entier et dans toutes les langues.