Search - Minitek Discussions
Search - EasyDiscuss
Search - Ignite Gallery
Search - Categories
Search - Contacts
Search - Content
Search - News Feeds
Search - Web Links
Search - Tags
Search - Easy Blog
Virginie Despentes - Prix Landerneau Découvertes et Roman 2015

On a tous peur de devenir un jour SDF. Cette crainte alimentée par la crise et le chômage hante l'inconscient collectif. Dans son dernier opus, Virginie Despentes explore la dégringolade d'un type qui ressemble à monsieur tout le monde, à ceci près qu'il connait tout sur le rock. L'univers un peu marginal qui lui tient lieu de bouée de sauvetage sauve le roman d'un réalisme trop douloureux. On n'en ressort pas indemne pour autant.

Vernon Subutex, un nom à coucher dehors. Le titre de cette trilogie annonce la couleur : l'écrivain ne fera pas dans le béni oui-oui. Elle n'a pas renoncé à nous montrer l'envers du décor, à sonder les failles - voire les abysses - d'une société pleine de masques. Commes dans ses précédents romans, Virginie Despentes assassine de sa plume l'ordre moral. On y rencontre des transsexuels, des toxicos, des actrices de porno, des hommes violents, des arrivistes sans vergogne et - nouveauté - une jeune fille musulmane entièrement tournée vers sa foi.

Mais au-delà de la galerie de portraits qui taillade la bien-pensance et donne à voir ceux dont on ne parle jamais, exercice dans lequel l'écrivain excelle depuis ses débuts, c'est le parcours du personnage principal qui interpelle. Vernon Subutex, au patronyme de drogué (le subutex est un traitement de substitution procuré aux héroïnomanes dans le cadre d'une prise en charge), n'a rien d'un marginal au départ. S'il fréquente le milieu du rock, c'est seulement parce qu'il n'a qu'une passion dans la vie, la musique. Disquaire, il se fait une petite réputation grâce à son érudition musicale et à ses bons conseils. Mais rien ne le préparait à se retrouver un jour sans un sou.

Dans le premier volume de la trilogie, on assiste à la très lente descente aux enfers de ce type qui n'a vraiment rien de particulier. C'est là la force du roman : le processus identificatoire est total (sauf peut être pour les amateurs de musique classique qui n'envisagent que la comptabilité comme horizon de vie). Vernon a suffisamment de sensibilité et de capacité d'introspection pour coller à la psyché de n'importe qui, homme ou femme. Il est cet humain banal que nous sommes tous, capable de réagir devant l'adversité tant qu'il lui reste quelques forces, mais impuissant face à l'égoïsme féroce d'un monde qui broie les moins retors.

Si, au début de sa chute, il peut compter sur ses amis et connaissances, Vernon épuise bien vite les faibles ressources dont il dispose. En filigrane, Virginie Despentes fustige l'extrême solitude de nos sociétés modernes, la dimension superficielle de nos relations.

De son style acéré, trash et poétique à la fois, totalement unique, l'auteur plonge dans nos entrailles pour en extraire une réalité à la fois belle et douloureuse. On sort de cette lecture à la fois sublimé-e et blessé-e. Sublimé-e parce que la dimension humaine y est profondément touchante et authentique ; blessé-e parce que l'envers du décor n'a rien de glamour.

Pour ceux qui ne sont pas habitués à l'oeuvre de celle qui fait désormais partie de l'Académie Goncourt (depuis janvier 2016), ce roman en trois tomes aura l'effet d'un uppercut en plein coeur. Mais ce serait dommage de s'en priver car les émotions fortes, ça réveille.

Vernon Subutex 1 a reçu le prix Anaïs Nin 2015, le prix La Coupole 2015, ainsi que le prix Landerneau 2015. Edité chez Grasset.

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

Nos journalistes

Newsletter

Au sujet de La Factory

La Factory est l'un des plus anciens webzines de la planète avec nombre de refondations au fil des années. La partie "journal' est réalisée par des ami-associés-journalistes qui se partageront les bénéfices. Vous êtes les bienvenus pour nous rejoindre, quelle que soit votre spécialité. Notre second projet ? changer le monde. La plateforme de blog, dépourvue de publicité et strictement à but non lucratif doit regrouper des milliers de bloggeurs exclusivement de gauche progressiste, du monde entier et dans toutes les langues.