Search - Minitek Discussions
Search - EasyDiscuss
Search - Ignite Gallery
Search - Categories
Search - Contacts
Search - Content
Search - News Feeds
Search - Web Links
Search - Tags
Search - Easy Blog

Jeux vidéos

Qui pense à l’Afrique quand il s’agit de parler de jeux Vidéos ? La réponse : pas beaucoup de monde. Le continent noir n’est pas cité, d’ailleurs n’est pas connu dans le secteur de s jeux vidéo. Et pourtant des geeks ne manquent pas en Afrique. Le continent semble plus consommer les jeux vidéo que de les produire.  Une situation qui va changer. De jeunes entrepreneurs veulent jouer le jeu et donner à l’Afrique ses propres manettes.

Pour libérer les enfants soldats, la mission de l’Union africaine en Somalie devra jouer. L’administration des Nations Unis n’avait certainement pas pensé à cette option, mais les étudiants de l’université de Dalhousie eux ont osé proposer le ludique pour guérir un phénomène qui déchiquète les enfants de l’Afrique.

 

Quoi ? Encore des stagiaires qui se font exploiter dans le monde des jeux vidéo ? Vous allez quand même ne pas nous embêter pour ça. Eh bien si ! Voici une affaire de plus dans l’histoire de l’esclavagisme des stagiaires. Mais cette fois, les victimes sont loin d’avoir donné leur dernier mot. Depuis 48 heures, un lynchage en règle a lieu entre des anciens stagiaires excédés et un directeur de production peu scrupuleux. 

Alors que the Boy In the Savannah était plébiscité comme un jeu 100% africain en Décembre dernier, pas de temps à perdre, voilà une nouvelle version qui débarque tout fraichement sur l’App Store. Le studio togolais Limpio propose la suite de l’aventure du petit garçon qui esquive les animaux d’Afrique tout en nous faisant découvrir la nature des paysages du continent. Une nouvelle version : The Boy in the Savannah advanced Edition apporte de nouveaux niveaux encore plus beaux, colorés, lumineux et plein d’enseignement.

 

Nos journalistes

Newsletter

Au sujet de La Factory

La Factory est l'un des plus anciens webzines de la planète avec nombre de refondations au fil des années. La partie "journal' est réalisée par des ami-associés-journalistes qui se partageront les bénéfices. Vous êtes les bienvenus pour nous rejoindre, quelle que soit votre spécialité. Notre second projet ? changer le monde. La plateforme de blog, dépourvue de publicité et strictement à but non lucratif doit regrouper des milliers de bloggeurs exclusivement de gauche progressiste, du monde entier et dans toutes les langues.