Search - Minitek Discussions
Search - EasyDiscuss
Search - Ignite Gallery
Search - Categories
Search - Contacts
Search - Content
Search - News Feeds
Search - Web Links
Search - Tags
Search - Easy Blog
This is the default profile that was created in the site.
  • 52 utilisateurs
S'inscrire ici →
Utilisateurs au hasard
  • romik.arconian
  • SouleyFactory
  • Francis Rozange
  • Yannis
  • rosariocloninger
  • serge.chuit-laloi
  • DorothéeB
  • Akoua
  • Bruce Allain
  • AnthonyPoix
  • Eric SEHOUNKO
  • elisabeth.beretta
  • sam_lombardo
  • Shahec
  • khenaniah.regine
  • J.Michaux
  • stack
  • aureliebrunet
  • alexandre.garnier
  • Giangi

Albums au hasard
Aucune photo disponible
by LDupin

Mises à jour récentes

Pinned Items
Recent Activities
  • Bruno Picard
    Bruno Picard vient de s'inscrire sur le site
    Votre publication est en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • Bruno Picard
    Bruno Picard a obtenu le trophée Débutant
    Débutant
    Bravo à notre nouvel utilisateur ! Pour obtenir ce trophée, vous devez vous inscrire sur le site.
    Votre publication est en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • camille.monier
    camille.monier updated a blog post
    Apprendre à déguster  matéAu petit matin, à Perito Moreno, me voilà devant l’hôtel où a dormi ma famille adoptive de voyage. A 9h30 on part faire les courses pour acheter de quoi manger le midi puis on s'en va direction San Carlos de Bariloche. Dans la voiture on chante, je joue avec Katia, l’aînée de 5 ans, on discute – tant bien que mal car je ne parle pas espagnol mais cela ne paraît pas être un problème pour elle. La maman parle un peu anglais, elle me raconte pourquoi ils ont quitté Corrientes, province située au Nord Est de l’Argentine, pour Ushuaia, « à Corrientes capitale il y a beaucoup de délinquances, nous ne voulions pas que nos enfants grandissent dans cet environnement, de plus c'est difficile d'y trouver un travail qui paye. » La maman en a trouvé un à Ushuaia, la famille a déménagé.  À midi nous nous arrêtons pour manger. Pendant que le papa prépare les sandwichs je fais des ricochets dans la rivière avec Katia, nous mangeons puis repartons. Nous nous arrêtons régulièrement car la route n'est que ligne droite interminable et le papa est le seul à conduire. De plus le bébé nécessite beaucoup d’attention, de ce fait j'échange régulièrement ma place avec la maman pour qu'elle puisse s'en occuper. J'ai conduis une heure pour aider un peu le papa. Durant le trajet ils m’apprennent à boire le maté. Ce célèbre breuvage argentin n'est autre que des feuilles d'arbre à maté (la yerba) que l'on met dans une calebasse creuse (le maté) et que l'on boit à l'aide d'une pipe (la bombilla). Le maté est convivial, une personne est chargée de le remplir d'eau chaude à l'aide d'un thermos et de le faire passer à tout le monde et toujours dans le même ordre. On ne dit gracias au passage du maté uniquement si c’est le dernier tour où l'on souhaite en boire. La famille voyant que j'adore ce breuvage m'offre un sac à maté, un kilo de yerba, un maté et une bombilla. Quelle surprise !  Lors d'une de nos pauses cigarettes le papa me confie fumer de la marijuana en cachette. À la pause suivante, la maman m’informe être au courant qu'il fume, elle n'aime pas ça mais ne dit rien. Il est très fréquent que les personnes qui me prennent en stop partagent leurs petits secrets ou leurs peines. Je pense que cela vient du fait que durant le trajet une complicité se crée, la confiance règne et en même temps je deviens une amie de passage, à qui on peut tout dire car on ne la reverra jamais.  Vers minuit nous arrivons à Bariloche, nous cherchons une auberge où je pourrais loger. Les adieux sont difficiles, nous nous embrassons, la maman me dit qu'ils m'aiment fort. Tout le monde me souhaite bon voyage et c'est le cœur serré que je pars, en direction de nouvelles aventures. 
    1. Continue Reading
    Votre publication est en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • camille.monier
    camille.monier updated a blog post
    Apprendre à déguster  matéAu petit matin, à Perito Moreno, me voilà devant l’hôtel où a dormi ma famille adoptive de voyage. A 9h30 on part faire les courses pour acheter de quoi manger le midi puis on s'en va direction San Carlos de Bariloche. Dans la voiture on chante, je joue avec Katia, l’aînée de 5 ans, on discute – tant bien que mal car je ne parle pas espagnol mais cela ne paraît pas être un problème pour elle. La maman parle un peu anglais, elle me raconte pourquoi ils ont quitté Corrientes, province située au Nord Est de l’Argentine, pour Ushuaia, « à Corrientes capitale il y a beaucoup de délinquances, nous ne voulions pas que nos enfants grandissent dans cet environnement, de plus c'est difficile d'y trouver un travail qui paye. » La maman en a trouvé un à Ushuaia, la famille a déménagé.  À midi nous nous arrêtons pour manger. Pendant que le papa prépare les sandwichs je fais des ricochets dans la rivière avec Katia, nous mangeons puis repartons. Nous nous arrêtons régulièrement car la route n'est que ligne droite interminable et le papa est le seul à conduire. De plus le bébé nécessite beaucoup d’attention, de ce fait j'échange régulièrement ma place avec la maman pour qu'elle puisse s'en occuper. J'ai conduis une heure pour aider un peu le papa. Durant le trajet ils m’apprennent à boire le maté. Ce célèbre breuvage argentin n'est autre que des feuilles d'arbre à maté (la yerba) que l'on met dans une calebasse creuse (le maté) et que l'on boit à l'aide d'une pipe (la bombilla). Le maté est convivial, une personne est chargée de le remplir d'eau chaude à l'aide d'un thermos et de le faire passer à tout le monde et toujours dans le même ordre. On ne dit gracias au passage du maté uniquement si c’est le dernier tour où l'on souhaite en boire. La famille voyant que j'adore ce breuvage m'offre un sac à maté, un kilo de yerba, un maté et une bombilla. Quelle surprise !  Lors d'une de nos pauses cigarettes le papa me confie fumer de la marijuana en cachette. À la pause suivante, la maman m’informe être au courant qu'il fume, elle n'aime pas ça mais ne dit rien. Il est très fréquent que les personnes qui me prennent en stop partagent leurs petits secrets ou leurs peines. Je pense que cela vient du fait que durant le trajet une complicité se crée, la confiance règne et en même temps je deviens une amie de passage, à qui on peut tout dire car on ne la reverra jamais.  Vers minuit nous arrivons à Bariloche, nous cherchons une auberge où je pourrais loger. Les adieux sont difficiles, nous nous embrassons, la maman me dit qu'ils m'aiment fort. Tout le monde me souhaite bon voyage et c'est le cœur serré que je pars, en direction de nouvelles aventures. 
    1. Continue Reading
    Votre publication est en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • clémentine.aupire
    clémentine.aupire updated a blog post
    Je sais d'emblée que cet article va susciter un certains nombres de commentaires négatifs. Alors sachez d'ores et déjà que je vous emmerde, il ne s'agit que de mon opinion et non d'une vérité qui se voudrait absolue. Et si vous kiffez les chialeuses du rap indé, pas de soucis, moi j'adore les putes du rnb ricain et je le prendrais pas personnelleme...
    1. Continue Reading
    Votre publication est en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • clémentine.aupire
    clémentine.aupire updated a blog post
    Alors là, gros énorme maxi méga giga supra totally NIKSAMER et même NIKLAMERDESAMERDESONPEREDESONFREREOHOHCESERAITLEBONHEUR. Autant vous dire que je suis plus remontée que mon string un soir de cuite alors que je n'avais que 14 ans et que je l'avais carrément fait passer sur mon pantalon. Mdr. Bref.Comme vous le savez, il y a toujours une situation...
    1. Continue Reading
    Votre publication est en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • Francis Rozange
    Francis Rozange est maintenant abonné à clémentine.aupire
    Votre publication est en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • clémentine.aupire
    clémentine.aupire updated a blog post
    Ce niksamer n'aura pas seulement vocation à fustiger une catégorie que sont les autolikeurs et autolikeuses ainsi que les autocommenteurs et autocommenteuses. Le but de ce niksamer est également de vous informer sur le mode de vie de ce groupe social si peu connu par le grand public qui ne l'approche nullepart ailleurs que virtuellement, c'est à di...
    1. Continue Reading
    Votre publication est en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • clémentine.aupire
    clémentine.aupire updated a blog post
    Venant de la présidente de Au pire on fume un oinj et on voit., j'ai conscience que ce niksamer le bédo puisse paraître étrange, incongru voire mal venu... Et pourtant ?! Qui pourrait vous parler mieux de la prison qu'un prisonnier ? Pour vous résumer mon parcours, c'est assez simple : j'ai commencé à bédave vers 14 ans (c'est si jeune je sais) par...
    1. Continue Reading
    Votre publication est en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • clémentine.aupire
    clémentine.aupire updated a blog post
    Ce matin, comme tous les matins quasiment, je prends le métro pour me rendre à la faculté ; à savoir une demi heure intensive de métropolitain. Lorsque j'entre dans la rame, une famille de gitans squattent les deux strapontins et un des sièges assis, leurs téléphones portables diffusant de la musique gitane qui consiste à peu près en une guitare et...
    1. Continue Reading
    Votre publication est en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
Aucune activité

Nos journalistes

Newsletter

Au sujet de La Factory

La Factory est l'un des plus anciens webzines de la planète avec nombre de refondations au fil des années. La partie "journal' est réalisée par des ami-associés-journalistes qui se partageront les bénéfices. Vous êtes les bienvenus pour nous rejoindre, quelle que soit votre spécialité. Notre second projet ? changer le monde. La plateforme de blog, dépourvue de publicité et strictement à but non lucratif doit regrouper des milliers de bloggeurs exclusivement de gauche progressiste, du monde entier et dans toutes les langues.